slide four

RETROUVER SON BIEN-ÊTRE DEPUIS SON SOFA

Slide Three

LE BIEN-ÊTRE AU TRAVERS DES MAINS

Slide Two

LIBEREZ CETTE EMOTION LIEE A UN SOUVENIR DOULOUREUX

slide five

EN FINIR AVEC LES ANGOISSES ET LE STRESS

Slide One

REPROGRAMMEZ VOTRE PILOTE AUTOMATIQUE PERSONNEL

Slide One

OPTIMISATION DU BIEN-ETRE AU TRAVAIL

previous arrow
next arrow

Le consentement, c’est l’amour de soi

Qu’est ce que le consentement et en quoi est ce que le consentement est lié à l’amour de soi ? Tout d’abord, notons que toute vérité n’est qu’un prisme ou un point de vue de l’observateur, et constamment en mouvement. Ainsi une “vérité” n’est que celle de notre point de vue, et à un instant T donné.

Ainsi, commençons par la définition du consentement selon le Larousse afin de pouvoir développer sur la thématique et sur l’amour de soi (définie entre autre par Rousseau étant l’amour de soi au travers du regard des autres) prisme ayant ses limites à mon humble avis.

Consentement

Action de donner son accord à une action, à un projet ; acquiescement, approbation, assentiment

Dictionnaire Larousse

Si tant est que le consentement serait de donner son accord. J’aimerai vous proposer d’explorer ce terme dans tous les aspects de notre vie. quelques soient les aspects, et non pas uniquement la sexualité ou le monde médical dans lesquels ils sont fréquemment utilisés.

La complexité du consentement vient du fait qu’il fait intervenir multiples personnes, de 2 à plus, ou la société en général. Vous pouvez bien entendu être en non-consentement personnel, et nous y viendrons également, et celui-ci, il est balèse, peu le considèrent alors qu’il est réellement intéressant.

Chacun d’entre nous, dans notre vie, à chaque instant, prenons des décisions, faisons des choix, et une des grandes réflexions sur cela est : A quel moment est ce que je m’autorise à révoquer un consentement ? Et sur cet aspect, bien des avis divergent, car certains jugent leur propre consentement par désamour de soi, par peur de ne pas être aimés, intégrés, appréciés, ou d’être trahis, et j’en passe.

Peut-être que ces termes paraissent trop forts pour certain.e.s d’entre vous, mais je vous propose d’y méditer un peu et de vous poser avec l’émotion intérieure et la dissonance que vous ressentez, quand vous faites face à une situation (discussion, ou autre) qui ne vous convient pas, et que, par peur de heurter, de blesser, que la personne en face le prenne mal… vous décidez de vous taire, ou de ne rien faire, de laisser couler.

Nous voici face à un consentement tacite, celui de donner votre pouvoir personnel à autrui. Qu’est ce qui fait qu’à ce moment là, avec délicatesse, ou simplement de manière posée, vous n’allez pas exprimer votre désaccord ou votre refus de cette situation ?

Le consentement, que ce soit le votre, ou celui de quiconque est révocable à chaque instant, et il est l’essence de l’unique être que vous êtes, et de l’amour que vous vous accordez. Si vous réagissez avec colère, fureur, il est possible que cette situation soit devenue si inadmissible (par réaction à des situations du passé que vous avez laissé passer) que la goutte soit de trop, et ça explose… Vous êtes donc probablement en colère contre vous, et pas contre l’autre fondamentalement, et il a ouvert une brèche).

Parfois quand j’exprime cette réflexion, ça choque, c’est “illogique”, dissonant, pas cohérent, aux yeux de l’autre, et vous savez quoi ? j’ai envie de dire que c’est totalement OK et limite normal, car le consentement pose en face le fait d’une limite imposée, et la limite est insupportable à l’égo.

Prenons un exemple de sexualité. Un couple discute, passe un moment tendre, et ont envie d’avoir un rapport sexuel, et pratiquer le sexe anal. Au moment de l’acte Anal le premier débute, et L’autre partenaire, qui habituellement apprécie cela, se raidit et n’a plus envie. Si le premier force, c’est un Viol, il a violé le consentement de l’autre, et en même temps sa propre intégrité. Si l’autre ne dit rien, il donne son consentement, contre son gré, et va à l’encontre de l’amour de soi.

Cet exemple est flagrant sur le fait que le consentement se donne et se reprend à tout instant, c’est la base précise du consentement. Alors certes, le premier pourra ressentir de la frustration, de la colère, de l’agacement, trouver l’autre illogique, indécis, changeant, lunatique, mais au final, il aura été confronté à l’amour de soi de l’autre, passant avant son propre souhait personnel.

L’hypnose et les soins énergétiques ne remplacent pas un avis médical. Un thérapeute ne pose pas de diagnostic, seuls les médecins peuvent actuellement faire cela légalement. Les thérapies de soins énergétiques, d’hypnothérapie et d’Emotional Freedom Techniques soutiennent le corps et l’esprit dans le processus d’auto-guérison.

Ayant pris un exemple relativement fort volontairement, car l’on ne voit pas souvent le consentement dans nos relations, nos moments d’échange avec les autres, nos employés, employeurs, etc. de cette manière là.

Bon nombre de personnes se complaisent dans leur non-consentement personnel, en donnant un accord qu’ils réprouvent, alors qu’au fond, ils ne sont pas d’accord. Parfois ils l’expriment et l’autre force la main, ou élève la voix, se met en colère, et autres réactions, sans prendre conscience sur le moment qu’il a violé la règle de base… tout est révocable, en tout temps, par amour de soi.

Quand je révoque mon consentement, ce n’est pas contre l’autre, je ne fais pas cela parce que lui souhaite du mal, je fais cela car à cet instant T, ce qui se passe, n’est pas acceptable pour moi. Est-ce que cela veut dire que je suis illogique, changeant, lunatique ? Peut-être oui, pour l’autre en face, mais je fais cela pour moi, pas contre l’autre, et en cela gît le consentement.

Je prends la décision que, pour moi, par amour de moi, je révoque un consentement que j’ai donné par le passé, qu’il ait été établi il y a 10 ans, 1 mois ou 10 secondes. Notre société n’est pas habituée à ce type de réflexion, et l’essentiel est, de là ou je regarde, de pouvoir exprimer ses ressentis, et son consentement ou non consentement sans animosité, juste posément.

Si quand vous révoquez votre consentement, vous le faites avec colère, irritation et rancoeur, je vous suggère d’aller regarder en vous pour quelle raison vous avez laissé cela se produire pendant si longtemps sans rien dire. Bien entendu, avec beaucoup de compassion, et sans culpabilité pour le fait que l’on ne s’est pas écouté avant, afin de pouvoir avancer avec plein de douceur et d’amour de soi.

Je vous parlais également du consentement personnel de soi à soi. Et quand bien même il est puissant, il est court à expliquer. Quand vous vous posez une question, ou devez faire un choix, pour vous, certains y vont au feeling, à l’intuition, ou au ressenti… et c’est habituellement juste. Parfois cela mène à une situation déplaisante, mais instructive, et nous avions besoin de cela pour aller de l’avant. Cependant bien des gens ne sont pas à l’écoute de leur propre consentement, et donnent le pouvoir à leur mental, au lieu de leur intuition animale, magnétique, qui sait déjà.

Observez, cette contraction de votre corps quand vous allez à l’encontre de vous, même dans vos choix personnels liés à vous seul. C’est un processus magnifique.

Une réflexion profonde sur nos actions, échanges, discussions, et évolution personnelle prend place quand nous décidons d’aller explorer ces aspects d’amour de soi, et de consentement personnel. Révélatrice de notre chemin, de ce que nous décidons d’explorer, de découvrir, d’offrir à autrui, par amour de soi. Nous libérant ainsi du besoin d’être aimé, et par la même occasion de la proposition de Rousseau qui est l’amour de soi au travers du regard de l’autre… Car le regard essentiel est le votre, et la capacité à être illogique, inconsistant, incohérent, car justement, vous naviguez au ressenti… totalement aligné avec votre être profond.

En vous souhaitant une belle réflexion sur la thématique, je vous propose, si cela résonne et que vous souhaitez avancer sur ces aspects, de rejoindre un de mes programmes de soins, comme les soins énergétiques ou l’hypnose thérapeutique qui peuvent libérer bien des schémas et offrir de grandes avancées personnelles.

Réserve ta séance

>
Reçois mon guide d'initiation à l'auto-hypnoseun outil simple à utiliser tous les jours

En t'inscrivant, tu recevras un petit guide pratique, afin de t'enseigner les bases de l'auto-Hypnose. Tu pourras ainsi pratiquer, chez toi, à ton rythme et à ta guise, dès que tu en auras envie. 

Il faut que tu saches que les bénéfices de l'hypnose se font ressentir à partir de 5 minutes par jour, et que plus tu pratiques, plus elle sera efficace, et plus tu auras envie de pratiquer tellement les effets te seront bénéfiques. 

Alors, n'attends pas, inscris toi et reçois dès à présent mon petit guide pratique de l'auto-Hypnose. 

28 pages, sous forme d'un visuel de magazine, car oui, le design c'est aussi important, le plaisir des yeux pour aider l'imaginaire à s'épanouir.